//

Vivre Paris

Marie Claire maison

Les propriétaires de la boutique le définissent comme une maison des objets. C’est effectivement un mélange hétéroclite d’une foule d’objets japonais présentés dans une ambiance très conviviale, qu’on aura du mal à quitter pour peu que l’on s’installe dans la partie salon de thé. Au ménu, des achats possibles : kimonos et accessoires (sacs, barrettes…), services à thé, céramiques, papier origami, kits pour patchwork, et même un petit coin épicerie où l’on retrouve quelques basiques comme le riz, les sauces et bien sûr, le thé ; le tout sans cérémonie.

No life Paris

Telerama

Un salon de thé et des objets nippons comme tout. Instalée rue des Blancs Manteaux pendant quatre ans, Miyako Ando a recrée l’atmosphère d’une petite maison japonaise familiale rue Saint-Gilles fin 2005. Au centre de Yodoya, du nom du petit restaurant que tenaient ses parents à Tokyo, une grande table en bois blond invite à la dégustation de thé. Autour, une myriade d’objets que sa soeur lui envoie du Japon : kimonos, obis, tissus japonais au mètre ou en kit de patchwork, personnages de manga en plastique, encens, bijoux en origami… Sélection éclectique de ce temple nippon.